L’EFSA ne peut conclure sur l’innocuité de la lentille d’eau

L’EFSA ne peut conclure sur l’innocuité de la lentille d’eau

En 2017, la société Parabel a déposé un dossier de demande d’autorisation pour la commercialisation de la lentille d’eau en Europe en tant que novel food. L’EFSA a été sollicitée pour évaluer ce dossier. Dans son avis publié le 15 novembre dernier, l’EFSA considère qu’il n’est pas possible de conclure à l’innocuité de ce produit en tant que novel food.

Face à l’augmentation de la population mondiale, les nouvelles sources de protéines sont de plus en plus recherchées ces dernières années. Ainsi, différents opérateurs s’intéressent à la lentille d’eau :

  • Parabel aux USA,
  • Hinoman en Israël, en partenariat avec Ajinomoto,
  • l’Université de Wageningen aux Pays-Bas, …

Qu’est-ce que la lentille d’eau ?

La lentille d’eau est une plante aquatique flottante appartenant à la sous-famille des Lemnoideae et à la famille des Araceae.

Il existe 5 genres différents de lentilles d’eau (Lemna, Wolffia, Wolffiella, Landoltia et Spirodela) et 38 espèces répertoriées à ce jour. Les différentes espèces présentent de grandes similitudes entre elles, ce qui rend leur distinction difficile.

La lentille d’eau est retrouvée sur tous les continents, à l’exception des régions polaires et désertiques.

Quels sont les atouts de la lentille d’eau ?

La lentille d’eau présente plusieurs atouts :

  • Une richesse en protéines pouvant atteindre 65 % selon les niveaux d’extraction,
  • Un profil en acides aminés plus intéressant que de nombreuses autres sources de protéines végétales,
  • Une richesse en fibres, vitamines et polyphénols,
  • Une culture ne nécessitant pas de terres arables, et permettant des rendements conséquents du fait de sa croissance rapide.

Sa couleur verte et son goût herbacé n’est pas un réel facteur limitant si ces caractéristiques sont exploitées dans des matrices alimentaires adaptées (soupes, épices, condiments, …)

Quelles sont les caractéristiques de la lentille d’eau objet de la demande ?

La demande de la Société Parabel porte sur une poudre de lentilles d’eau (nom de marque Lentein) issues de la culture de plusieurs espèces appartenant à 2 genres :

  • Le genre Lemna (70–100%),
  • Le genre Wolffia (0–30%).

La culture des lentilles d’eau est réalisée dans des bassins hydroponiques à ciel ouvert.

Les conditions de croissance sont surveillées en permanence (concentration optimale en nutriments, contrôles des contaminants).

Le matériel végétal est récolté puis envoyé à l’usine de transformation où il subit différentes opérations :

  • Elimination des corps étrangers,
  • Lavage thermique pour réduire la charge microbienne,
  • Séchage pour atteindre de faibles teneurs en eau et en Aw (0,6) afin d’éviter la croissance de micro-organismes d’altération,
  • Broyage pour obtenir une poudre à la granulométrie souhaitée,
  • Conditionnement.

La composition nutritionnelle du produit fini est relativement stable et dépend des conditions de culture ainsi que la composition du milieu de culture, à l’image de ce que nous pouvons observer dans la culture de micro-algues, de bactéries ou autres micro-organismes.

Historique d'utilistion de la lentille d'eau

Selon l’avis de l’EFSA, les lentilles d’eau sont utilisées en tant qu’aliments (légumes) dans certains pays, et notamment en Asie (Myanmar, Laos et nord de la Thaïlande). Certaines espèces sont par ailleurs enregistrées dans des bases de données alimentaires en tant que légumes comestibles pour l’homme.

Concernant plus précisément le Novel food ayant fait l’objet de la demande :

  • en 2018, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a conclu à son statut GRAS (Generally Recognized As Safe) pour son usage en tant qu’ingrédient alimentaire et source de protéines dans les aliments à des niveaux allant de 3 % à 20 %,
  • Il est autorisé en Australie et en Nouvelle-Zélande depuis 2017,
  • Il a été autorisé au Canada en 2018 à une dose comprise entre 1 et 21 g / portion.

Utilisation proposée par le pétitionnaire

Parabel propose que son ingrédient puisse être utilisé dans différents types d’aliments tels que :

  • Les herbes, épices et assaisonnements,
  • Les soupes et bouillons,
  • Les sauces,
  • Les produits protéinés,
  • Les aliments diététiques destinés aux régimes amaigrissants.

Les doses proposées sont variables selon le type de matrice, et comprises entre 8 000 et 90 000 mg / kg de produit fini.

L’ingrédient pourrait être consommé par toute la population, à l’exclusion des nourrissons et enfants en bas-âges.

Il serait également utilisable dans des compléments alimentaires pour adultes à une dose maximale de 10 g / j.

Quelles sont les conclusions de l’EFSA ?

L’EFSA considère que le novel food est suffisamment caractériséPar ailleurs, il est relativement stable dans des conditions normales de conservation.

 

Selon l’EFSA, le novel food est susceptible de contenir des toxines, et notamment des toxines produites par les cyanobactéries qui peuvent contaminer les cultures de lentilles d’eau. Cependant, la culture réalisée par Parabel est suffisamment contrôlée pour éviter ce type de contaminations.

Le pétitionnaire a également démontré que les teneurs en putrescine (amine biogène) présentes dans le novel food étaient comparables à celles contenues dans d’autres fruits, légumes, ou légumineuses. Ainsi, ces teneurs ne présentent pas de risque.

 

Néanmoins, du fait de la teneur en protéines, le novel food pourrait, selon l’EFSA, potentiellement provoquer des allergies, même si aucun cas n’a été répertorié dans les pays consommateurs.

L’EFSA considère également que la consommation du novel food pourrait conduire à un apport en manganèse trop élevé et donc risqué, notamment dans le cas de la consommation cumulée de plusieurs aliments ou compléments alimentaires enrichis selon les conditions d’utilisation proposées par Parabel dans sa demande.

Par conséquent, l’EFSA ne peut conclure à l’innocuité de la lentille d’eau proposée par Parabel, malgré son autorisation aux USA, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.