Compléments alimentaires : un marché dynamique, porté par un contexte favorable

Compléments alimentaires : un marché dynamique, porté par un contexte favorable

Le marché mondial des compléments alimentaires représentait en 2016 plus de 128 milliards de $ [1]. Fort d’une croissance annuelle estimée entre 6 % et 10 %, il devrait atteindre 250 milliards d’€ d’ici à 2024 selon les prévisions les plus optimistes [2]. Il est dominé par l’Asie et les USA, l’Europe représentant 18 % du marché total [3].

En France, ce marché est récent et dynamique. Il a atteint 2 milliards d’euros en 2019 selon Synadiet [4], ce qui représente une progression de + 250 % depuis 2010. Cette progression est largement dominée par les ventes en officines. Ce circuit de distribution représente en effet plus de 50 % des ventes totales de compléments alimentaires en France. Selon le baromètre Selfcare 2020 d’AFIPA [5], le segment des compléments alimentaires reste dynamique en Pharmacies. Contrairement aux produits d’automédication, dont les ventes ont diminué de 4 points, les ventes de compléments alimentaires ont progressé de 5,6 % en 2019 (vs 2018).

Un contexte favorable aux compléments alimentaires

Les consommateurs français ont pris conscience de l’impact de leur comportement sur leur santé. Ils sont plus ouverts à une approche holistique et deviennent des acteurs de leur santé, en orientant de plus en plus leurs choix vers la prévention (interview du Pr Lecerf – rapport d’activité 2019 de Synadiet [6]).

En parallèle, ils rejettent les produits de synthèse et les médicaments sans ordonnance, en décroissance depuis 3 ans [7], et recherchent des solutions naturelles pour leur santé. Ainsi, la croissance des produits naturels en pharmacie est 6 fois plus élevée que celle des produits de synthèse. Trois produits sur dix vendus en officine revendiquent un positionnement naturel. Plus de la moitié des compléments alimentaires vendus en France contiendraient comme ingrédient principal un actif naturel, et 64 % d’entre eux au moins une plante 4. Cette recherche de naturalité bénéficie aussi aux compléments alimentaires bio, qui connaissent une croissance de + 13 % en officine.

Selon l’Observatoire annuel de la Perception des compléments alimentaires, réalisé par OpinionWay [8], 81 % des français ont une bonne image des compléments alimentaires et des solutions de santé naturelles. 68 % aurait acheté des compléments alimentaires lors des 12 derniers mois en 2020 (+ 8 points par rapport à 2019). Parmi leurs principales motivations, nous retrouvons : 

  • La recherche de produits naturels : 41 %,
  • Le rejet des médicaments quand ce n’est pas absolument nécessaire : 41 %,
  • L’entretien de la santé pour éviter d’être malade : 34 %.

Une tendance renforcée par la crise de la Covid-19

Selon Odoxa [9] et OpinionWay [8], l’attention portée par les Français à leur santé a été renforcée par la crise sanitaire. 

Ainsi, dès mai 2020, à la sortie du premier confinement, 62 % des français affirment qu’ils font encore plus attention à leur santé depuis la crise sanitaire. Ils recherchent à renforcer leur système immunitaire à 60 %, et pour 36 % d’entre eux, cela se traduit par la consommation de compléments alimentaires et de produits de santé naturels. En 2020, la crise sanitaire aurait ainsi eu un fort impact sur les ventes de compléments alimentaires. Trois principaux axes seraient concernés : l’immunité, le stress et le sommeil [8]. Les prévisions indiquent que cette modification des habitudes de consommation liée à la crise de la Covid-19 va perdurer dans le temps [10].

En parallèle, nous connaissons un vieillissement de la population. La proportion de jeunes seniors encore actifs et souhaitant rester longtemps en bonne santé est en croissance. Et comme l’indique l’ANSES, toutes les populations adultes ont augmenté leur consommation de compléments alimentaires, y compris les 65/79 ans [11].

Vers une médicalisation des concepts

Depuis quelques années, une médicalisation des concepts est observée [4, 6, 8] :

  • Croissance des ventes et intentions d’achats pour les concepts « santé »,
  • Décroissance des ventes et intentions d’achats pour les concepts « beauté » (minceur, peau, ongle, cheveux).

Ainsi, selon l’Observatoire du Marché des compléments alimentaires de Synadiet [4], en 2019, les ventes de produits minceur ont perdu 3,8 % en pharmacie. Au cours de la même période, les produits digestion / transit ont gagné 6,7 %, les produits de stress/sommeil ont gagné 5 %. Les probiotiques connaissent également un véritable essor, tout comme les produits orientés respiration, circulation, santé de la femme.

En outre, les professionnels de santé (médecins et pharmaciens) sont des relais recherchés par les consommateurs :

  • 51 % des consommateurs souhaiteraient être conseillés par des médecins [12],
  • Dans 60 % des cas, le professionnel de santé est le premier levier incitatif à l’achat de compléments alimentaires ou de produits naturels (médecins et pharmaciens principalement) [8] 

Vous souhaitez vous lancer sur ce marché ?

La conception de compléments alimentaires est encadrée par une règlementation complexe, touchant la formulation, la production, les étiquetages, la communication au travers des allégations.

Nous sommes là pour vous aider à toutes les étapes de la création de vos gammes, et faire de votre projet un succès.

Notre offre :

Nous vous proposons un accompagnement personnalisé, adapté à vos besoins :

  • Supports scientifiques et règlementaires pour l’élaboration de vos concepts,
  • Validation réglementaire de vos formules, et des allégations de santé souhaitées,
  • Recherche d’ingrédients,
  • Mise en relation avec des façonniers spécialisés, audits qualité,
  • Suivi de vos projets à toutes les étapes de leur conception,
  • Support règlementaire pour l’élaboration de vos étiquetages et de vos communications promotionnelles destinées aux consommateurs et aux professionnels de santé,
  • Déclaration de mise sur le marché de vos compléments alimentaires auprès des autorités.

Vous souhaitez un devis ? contactez-nous !

Nous formons vos équipes aux spécificités des compléments alimentaires :

  • Quelle est la règlementation des compléments alimentaires ?
  • Comment concevoir l’étiquetage d’un complément alimentaire ?
  • Comment puis-je communiquer : les allégations nutritionnelles et de santé ?
  • Notification et nutrivigilance : quelles sont les procédures ?

Vous souhaitez former vos équipes ? contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.